Le centre de radiologie RXMED est doté d'équipements parmi les plus modernes. Il offre une gamme complète d'appareils, permettant d'effectuer un très large spectre d'examens radiologiques. RxMed travaille en partenariat avec l'Hôpital Riviera - Chablais (HRC). Les radiologues sont des spécialistes reconnus de cette unité, dirigée par le Dr Tarek Laswad. Apportent leur haute expertise à RxMED:

  • Tarek Laswad, médecin chef de service
  • Thomas Gluecker, médecin chef
  • Raphaël Richard, médecin chef
  • Elodie Senggen, médecin chef
  • Fatma Ouamer, médecin adjoint
  • Charalampos Sotiriadis, médecin adjoint

Nos équipements

IRM

Cette technique est particulièrement utile en radiologie pour diagnostiquer des pathologies cérébrales, abdominales, ostéoarticulaires ainsi que cardiovasculaires.

Échographie

Cette technique d'imagerie utilise des ondes ultrasonores de haute fréquence, produites et reçues par un appareil qui est déplacé sur la peau en glissant au moyen d'un gel.

Mammographie / Tomosynthèse

Ces techniques d’imagerie permet de détecter précocement un cancer du sein chez les femmes symptomatiques ou asymptomatiques.

Radiographie

La radiographie standard reste la référence pour l'exploration des structures osseuses et des poumons.

Eléments techniques

Échographie (ultrasons)
Consignes

Il n’y a aucune contre-indication à la réalisation de cet examen. Pour les examens de l’abdomen et du pelvis, vous devrez vous présenter à jeun (ne rien manger 4 heures avant l’examen) et d'avoir la vessie pleine.

 

Indications de l'échographie

L’échographie, l’IRM, les radiographies standards et le scanner sont des techniques complémentaires mais l’échographie reste un examen de référence pour :

  • L'analyse des reins, du foie, de la vésicule, du pancréas, de la rate.
  • L’analyse des seins.
  • L’échographie Doppler est une technique complémentaire permettant l'analyse des vaisseaux sanguins.
 
Technique de fonctionnement

L’échographie est une technique d'imagerie médicale qui permet d’explorer le corps humain en utilisant des ultrasons. Un faisceau d'ultrasons, inaudible, est émis par une sonde et transmis dans les tissus. Ces ultrasons se propagent à des vitesses différentes dans le corps en fonction des tissus qu'ils traversent. Ils se réfléchissent pour former une image de la région examinée.

Les images obtenues sont visualisées directement par le radiologue.

IRM
Consignes

Les consignes et le déroulement précis de l'examen peuvent être consultés dans la rubrique préparer votre examen

Indications de l'IRM

L’IRM, les radiographies standards, l’échographie ou le scanner sont des techniques complémentaires mais l'IRM reste l'examen de référence pour :

  • Les pathologies intracrâniennes(accident vasculaire ischémique, tumeurs, malformations, sclérose en plaques, maladies dégénératives du cerveau, etc.).
  • Les maladies de la moelle épinière.
  • L’analyse des maladies tumorales, inflammatoires ou dégénératives des os, des articulations, des muscles, des tendons et des cartilages.
  • L'analyse des pathologies tumorales abdominales (foie, rein, pancréas, pelvis).
  • L'analyse de certaines pathologies vasculaires.
 
Technique de fonctionnement

Le principe de l'IRM est fondé sur les propriétés magnétiques d’un atome, l’hydrogène, contenu, à des degrés variables, dans tous les tissus du corps humain.

En utilisant des aimants très puissants, les protons des atomes d’hydrogène du corps sont stimulés simultanément, ce qui a pour effet d’orienter tous les atomes d’hydrogène dans la même direction. Une fois cette première étape accomplie, les atomes sont mis en résonance en leur faisant subir une excitation par un champ magnétique (radiofréquence).

À l’arrêt de la stimulation, les atomes restituent de l’énergie dont l’intensité est mesurée et analysée. Puisque tous les tissus ne contiennent pas la même quantité d’atomes d’hydrogène, le niveau d'énergie restitué différera selon la composition tissulaire.

L’analyse de ces données par des ordinateurs permet dereconstituer des images en 2D, 3D et dans les trois plans de l’espace. Du fait de la technique utilisée, un contraste spontané peut être obtenu en raison de l’hétérogénéité des tissus analysés.

Mammographie
Consignes

Les consignes et le déroulement précis de l'examen peuvent être consultés dans la rubrique préparer votre examen

Indications à la mammographie

La mammographie est proposée :

  • Après la découverte d’une anomalie pendant un examen clinique des seins.
  • Lors d’une campagne de dépistage du cancer du sein (un examen tous les 2 ans entre 50 et 74 ans).
  • Par votre médecin, pour un dépistage individuel plus rapproché.
  • Dans le cadre d’une surveillance, après un traitement pour un cancer du sein.
 
Technique de fonctionnement

La mammographie est une technique d'imagerie médicale utilisant les rayons X. Ces derniers traversent la matière et sont plus ou moins absorbés en fonction de l’épaisseur et de la densité de la zone radiographiée. Une image est constituée grâce à des récepteurs numériques.

Radiographie
Consignes

Aucune préparation n’est nécessaire. Si vous êtes enceinte ou susceptible de l’être, merci de le signaler lors de la prise de rendez-vous.

 
Indications de la radiographie

La radiographie standard, l’échographie, l'IRM ou le scanner sont des techniques complémentaires mais la radiologie standard reste l'examen de référence pour l'exploration simple d'un grand nombre de structures :

  • Les os, la colonne vertébrale, le bassin, les articulations
  • Les poumons
  • Etc.
 
Technique de fonctionnement

La radiographie standard est une technique d'imagerie médicale utilisant les rayonsX. Ces derniers traversent la matière et sont plus ou moins absorbés en fonction de l’épaisseur et de la densité de la zone radiographiée. Une image est constituée grâce à des récepteurs numériques.
La qualité des radiographies peut être améliorée par l'utilisation de produit de contraste iodé (pour l'exploration des reins, de l'utérus et des articulations).

L'arrivée des techniques numériques a permis de diminuer les doses de rayons X utilisées mais aussi d'analyser les images par ordinateur et de s'affranchir des films argentiques. Ceci diminue nettement l'impact écologique de cette technique d'imagerie.